Inspirée par ce verre magnifique, deux photophores ont ainsi vu le jour à l’atelier.

J’ai tout d’abord découpé la plaque de verre pour réaliser deux vagues.
Puis, il m’a fallu découper des petites bandelettes à coller côte à côte pour respecter la courbe et le dégradé du verre.

 

Autre matériau, autres photophores.

Pour ces modèles, j’ai choisi des pâtes de verre Sicis transparentes irisées. Elles sont splendides, le moindre éclat de lumière en modifie la couleur.

J’ai voulu un camaïeu de bleus à assortir ou non.
Deux d’entre eux ont ces lignes foncées sur un fond bleu clair, et inversement pour les 2 autres.

Avez vous une préférence ?